Archives de catégorie : La Mention GE(B)

Master Mention GE(B)

Présentation générale de la Mention de Master Gestion de l’Environnement (et Biodiversité) à l’université de Montpellier, toutes les unités d’Enseignement (UE), l’équipe pédagogique.

La mention GE(B) à l’université de Montpellier

Nouvelle mention de Master Gestion de l’Environnement (et Biodiversité) à Montpellier

Accrédité par l’université et le comité d’évaluation national, le département Biologie-Écologie et la Faculté des Sciences de Montpellier ouvrent pour la période 2021-2025 la mention de Master Gestion de l’Environnement. Ce Master pluridisciplinaire professionnalisant offre des débouchés dans de nombreux secteurs de l’environnement et de la biodiversité.
Dans ce projet, la nouvelle mention « Gestion de l’Environnement » regroupe 6 parcours :

  • AQUADURA : Production et Exploitation Durables des Bioressources Aquatiques (anciennement BAEMT)
  • GIEBioTe : Gestion Intégrée de l’Environnement, de la Biodiversité et des TErritoires
  • IEGB : Ingénierie Écologie et Gestion de la Biodiversité
  • Double Compétence (DC)
  • RAINET’ : Recherche Appliquée pour coNserver la biodivErsiTé
  • BiodivCom : Communication et Éducation à la Biodiversité

Les 3 premiers parcours (BAEMT, GIEBioTe et IEGB) existent déjà actuellement dans la mention de Master BEE, les 2 autres (RAINET’ et BiodivCom) sont deux nouveaux parcours qui émanent du parcours IEGB.

Présentation synthétique de la mention pour les étudiants de licence

 

Enseignements

En savoir plus sur les enseignements : consulter la liste des Unités d’Enseignements ► UE Master GE

Unités d’Enseignement de la mention GE

Maquette prévisionnelle rentrée 2021 (M1 et M2)

Télécharger la Maquette générale des UE du Master GE [PDF]

Télécharger le fiche de la Mention GE : Mention Gestion de l’Environnement [PDF]

Fiches Parcours : Parcours AQUADURAParcours BiodivComParcours GIEBioTeParcours IEGBParcours RAINET’Parcours Double Compétence

Ci-dessous liste des Unités d’Enseignements (UE) par Semestre : fiches détaillées téléchargeables.

UE Semestre 1 CODE UE
Tronc commun Écosystèmes aquatiques et terrestres HAG701B
Gestion et exploitation des ressources vivantes (de la biodiversité) HAG702B
Études de la Variabilité (en commun avec Master BEE) HAB703B
Ecology Keys HAG703B
Projet de la biodiversité / plan d’échantillonnage HAG704B
Projet M1-GE d’Apprentissage sur la Biodiversité HAG708B
Socio-économie et droit de l’environnement HAG705B
Bloc GIEBioTE Éléments de gestion de l’Environnement ENV780
Chimie de l’Environnement ENV775
Droit de l’environnement ENV804
Valeur des écosystèmes et leur gestion ENV809
Bloc option Description et inférence HAB711B
SIG HAG706B
Traitement avancé des données (en commun avec Master BEE) HAB712B
Écologie de la conservation HAG709B
Production durable des ressources aquatiques HAG707B
UE Semestre 2
Tronc commun Les bases de la communication scientifique HAG804B
UE Module professionnel HAG805B
STAGE M1 GE HAG809B
STAGE par Apprentissage M1 GE HAG810B
Bloc GIEBioTE Projet Intégrateur en Environnement ENV803
stage M1 GIEBioTE (stage COOP- déclinaison UM HAG811B9
Évaluation des Impacts ENV705
Ressources forestières et agricoles ENV706
Gestion de l’eau ENV757
GES et changements climatiques ENV815
Enjeux environnementaux du Nord québécois ENV820
Communication et acceptabilité sociale ENV826
Aménagement de collectivités durables ENV817
Économie de l’environnement
GIEBioTE : Travail guidé en Écologie et Biodiversité HAG803B
Bloc option Outils pour la communication 1 (C) HAG806B
Exploration des données multidimensionnelles (en commun avec Master BEE) HAB808B
Restauration écologique HAG808B
Écologie et société (G) (en commun avec Master BEE) HAB803B
Dynamique des populations (R) HAG801B
Gestion intégrée des zones côtières (A) HAG802B
Outils pour la communication 2 (C) HAG807B
UE Semestre 3
Tronc commun (hors BIODIV’IN)
Nouvelles technologies pour l’étude de la Biodiversité HAG922B
Gestion de projets (Cours + MOOC) HAG917B
Projet M2 FI HAN909C
Projet Apprentissage M2 GE HAG934B
Outils de la concertation territoriale HAG923B
Salon de l’écologie – 1 HAG928B
Société Écologie Environnement Anthropologie (en commun avec les M1 du Master Anthropologie de Nanterre) HAG932B
Préparation au TOIC/TOEFL HAG927L
Bloc AQUADURA Aquaculture HAG903B
Usage et évaluation des ressources marines HAG902B
Méthodes et outils pour une écologie halieutique de la conservation HAB944B
Aquariologie HAG904B
Génétique, immunité et parasitologie pour les élevages aquacoles (1) HAG914B
Outils et méthodes analyses bio et métrologie HAG924B
Droit de la mer HAG910B
Bloc RAINET’ Science et communication HAG930B
Biologie de la conservation HAG905B
Approches bayésiennes de la variabilité HAB904B
Rôles des microorganismes dans les écosystèmes (avec Master BEE) HAB951BA
Bloc IEGB Génie écologique et Restauration (séquence ERC) HAG915B
Modélisation des cours d’eau HAG921B
GEMAPI (GEstion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations) HAG913B
Changements Globaux : caractérisation, impacts et adaptations HAG906B
Bloc BIODIV’IN
Ecosystèmes aquatiques et terrestres HAG701B
Ecology Keys HAG703B
Gestion et exploitation des ressources vivantes HAG702B
plus (cf. TC) HAG923B, HAG928B,HAG934B et plusieurs UE des autres Blocs sont ouvertes en option
Bloc GIEBioTE Médiation et Gouvernance des territoires HAB942B1
Usage de la nature : de la domestication aux pratiques modernes HAG933B
Démarche scientifique et applications aux projets de développement durable HAG909B
Préparation à l’essai ou au stage HAG926B
Ethnoécologie et développement durable HAB929B1
Tests statistiques HAU906I
Données Spatiales HAB915B
Bloc option Impact des changements climatiques sur les organismes… HAG918B
Écologie urbaine HAG911B
SIG avancé HAG931B
Exploitation durable ressources animales chasses (ONCFS) HAG912B
Pollution et bioremédiation des écosystèmes HAG925B
Salon de l’écologie 2 HAG929B
Agroécologie HAG901B
Écologie comportementale HAB921B
Écologie des écosystèmes marins côtiers HAB922B
UE Semestre 4
Tronc commun COGITHON HAG001B
Professionnalisation M2 GE HAG003B
STAGE de fin d’études M2
stage parcours BiodivCom HAG005B
stage IEGB HAG006B
stage RAINET’ HAG007B
stage Aquadura HAG013B
GIEBIOTE Stage ou Essai HAG011B
BIODIV’IN COGITHON (cf. tronc commun) et stage
Stage apprentis BiodivCom HAG008B
IEGB HAG009B
RAINET’ ?
Aquadura HAG014B
Biodiv’In ?
Option Management de la qualité HAG004B
Muséographie scientifique HAG002B

Métiers et débouchés du parcours IEGB

Quels métiers et emploi après le Master IEGB ?

Débouchés dans les métiers de l’ingénierie écologique et environnementale

  • Les bureaux d’études de l’environnement, de l’écologie et de l’expertise naturaliste : la plupart de ses BE étant fédérés à l’UPGE et/ou l’AFIE, deux organismes partenaires du master GE.
  • Les bureaux d’études du développement durable ou de l’environnement et de l’eau : conciliant la gestion des milieux et des risques à travers la mise en œuvre de la GEMAPI avec une vision plus holistique de l’environnement (écologie, hydroécologie, hydraulique, renaturation, restauration hydrogéomorphologie, infrastructures, hydrobiologie…) : CEREG, Philia ingénierie, Champalbert expertises, INGEROP…
  • Les entreprises de l’environnement, de l’agronomie, de l’énergie, de l’eau, des transports, des BTP, etc. : EGIS, VEOLIA, TOTAL, BOUYGUES, EDF, ENGIE, CDC-Biodiversité, SNCF, OTEIS, BRLi, SUEZ consulting, etc.
  • L’agroécologie : Fédération des CIVAM, Fédération des GAB, chambres d’agriculture, etc.

Cette filière étant internationalisée, les diplômés ont l’opportunité de s’insérer dans les filiales internationales des bureaux d’études et grandes entreprises françaises sus-citées.

Débouchés dans la gestion de la biodiversité et de l’environnement

  • Les associations de la conservation de la nature : Fédération des CEN, LPO, fédération de chasse, fédération de pêche, et toute une kyrielle d’associations locales …
  • Les établissements publics de protection de la nature et de l’environnement : l’OFB, parcs nationaux, parcs naturels régionaux, réserves nationales et régionales naturelles, agences de l’eau, agence de l’environnement, etc.
  • Les collectivités territoriales et leurs EPCI (syndicats mixtes de gestion) : régions, départements, métropoles, agglomérations, communautés de communes et communes, syndicats et syndicats mixtes de bassins.
  • Les services déconcentrés de l’état : DREAL, DDTM, DRAF, etc.
  • Les DROM/TOM : Martinique, Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Mayotte / la Polynésie française, la Nouvelle-Calédonie, etc.

Cf. Réseau des diplômés IEGB

Débouchés professionnels du parcours RAINET’

Travailler dans la recherche appliquée pour conserver la biodiversité

La filière professionnelle visée par le master RAINET’ est celle de la recherche appliquée pour conserver la Biodiversité.

Quels sont les organismes qui font de la recherche appliquée pour conserver la biodiversité ?

1. Les organismes publics de recherche (ex. CNRS, MNHN, ONCFS, IRD, INRAE, les Universités etc… ). Quelques exemples d’équipes :

2. Les entreprises privées : Certains bureaux d’étude développent des projets de recherche afin mieux comprendre la biodiversité mais aussi de faire de l’innovation technologique. Exemples :

3. Le monde associatif et les fondations: Depuis peu le milieu associatif commence à s’impliquer dans des programmes de recherche, mais cela reste rare. Exemples :

  • l’association Cistude Nature recrute un CDD Ingénieur de recherche en analyses biostatistiques et modélisation pour son programme de recherche (voir offre CDD bac + 5 ou 8 asso Cistude)
  • La Fondation de la Tour du Valat en Camargue : Institut de recherche pour la conservation des zones humides méditerranéennes

Quels métiers pour faire de la recherche appliquée pour conserver la Biodiversité ?

1. Avec un Master, il est possible de devenir Ingénieur d’étude (IE) dans les organismes de recherche présentés ci-dessus. Il faut cependant préciser qu’il y a très peu de postes d’Ingénieur d’Etude actuellement en France dans les organismes de recherche. Voir la fiche métier Ingénieur d’étude du CNRS.

2. La poursuite des études après le master en thèse (voir article sur les thèses du Master RAINET’) permet l’obtention du doctorat (diplôme niveau bac+8) qui ouvre au métier de chercheur(se) ou ingénieur.e de recherche (I.E) dans les organismes de recherche public ou privé cités au-dessus.

3. Le niveau Master et parfois Doctorat est nécessaire pour être Chargé.e de programme dans un organisme gouvernemental ou non-gouvernemental de conservation de la biodiversité qui gère des projets de haut niveau scientifique.

Cette filière étant largement internationalisée, les diplômés ont l’opportunité de s’insérer dans des organismes analogues à l’étranger où la « signature » de l’Université de Montpellier est connue et reconnue du fait de sa place de leader au classement de Shangaï dans la discipline scientifique de l’écologie et de sa labellisation I-SITE via la fondation MUSE. De même, les filiales internationales des grandes entreprises françaises sus-citées.

Retour page accueil RAINET’

Crédits photo : Dominique Robert REPERANT

Contacts et renseignements pratiques

Contacts Master Gestion de l’Environnement

Le Master est une formation du département d’enseignement Biologie Écologie de l’Université de Montpellier.

Directeur : Arnaud Martin, Arnaud.martin@umontpellier.fr
Attention aucune convention ou aucun document administratif ne doit être envoyé à ce contact

Responsables pédagogiques : consultez le Trombinoscope de l’équipe enseignante du Master Gestion de l’Environnement

Secrétariat

Anaïs Chazot : anais.chazot@umontpellier.fr
Tél : 04 67 14 40 54

Marjorie AIMAR : marjorie.aimar@umontpellier.fr
Tél. 04 67 14 35 99

Plan d’accès

Localisation du Département d’Enseignement Biologie Écologie

Coordonnées postales

Pour venir sur le Campus de l’Université de Montpellier :
Département Biologie Écologie
Bâtiment 35
Place Eugène Bataillon, 34095 Montpellier Cedex 5

Formule gagnante de l’insertion professionnelle

L’apprentissage et la formation continue

Dès la rentrée 2021, l’apprentissage est étendu à presque la totalité de la mention.

Vous pourrez suivre l’intégralité des deux années par la voie de l’apprentissage (M1 et M2).

les parcours ouvrant à l’apprentissage seront :

  • la première année du Master dès la rentrée 2021
  • le parcours RAINET (filière recherche appliquée)
  • le parcours Com (filière communication)
  • le parcours IEGB (filière Ingénierie et Gestion de la Biodiversité)
  • le parcours AQUADURA (filière production et exploitation durables des bioressources aquatiques)
  • le parcours Double Compétence

Seul le parcours GIEBioTE (Franco – Canadien) ne sera pas ouvert en alternance.

Calendrier l’alternance

Il évolue chaque année, mais la logique reste la même:

  1. première période en formation de début septembre à début novembre
  2. première période en entreprise de début novembre à début janvier
  3. deuxième période en formation de début janvier à fin février
  4. deuxième période en entreprise de début mars à fin aout

Contactez le CFA EnSup LR  : Céline ALIGNAN, celine.alignan@umontpellier.fr
Site web officiel : www.ensuplr.fr

L’ensemble des parcours restent accessibles à la formation continue

Contactez le service de formation continue de l’Université de Montpellier

Vidéo d’animation sur l’apprentissage à l’université de Montpellier :

Débouchés professionnels du parcours GIEBioTE

Former les futur(e)s acteurs (trices) de la gestion environnementale intégrée

Les diplômé(e)s et les diplômés du master GIEBioTE seront des acteurs de la gestion environnementale capables d’intégrer dans les projets ou les politiques territoriales toutes les dimensions nécessaires à leur durabilité et leur pertinence éco-environnementale.  Il s’agit donc d’être capable d’identifier les enjeux environnementaux (préservation des ressources, qualité de l’eau, de l’air, des sols…), écologiques (régulation des impacts anthropiques sur les milieux, coexistence avec et préservation de la biodiversité)  et socio-économiques   (développement raisonné des activités humaines) et de leur permettre de concrètement s’articuler.

  •  Les intitulés des types des postes et fonctions accessibles sont  : Chargé de mission environnement / développement durable- chef de projet environnement – responsable / conseiller/ consultant environnement- Chef de projet de développement territorial
  • Les échelles et formes d’action et d’intervention de ces professionnels dépendent des  structures mandataires :
  • Public, para-public (communes, chambres d’agricultures, départements, parcs régionaux, aires préservées…)
  • Privé  ou entrepreneurial ( sociétés de conseils environnemental, bureaux d’études, start –up et entreprises innovantes, grande distribution, industrie chimique, industrie alimentaire…)
  • Monde associatif et ONG
  • local/ régional / national / international

Le parcours n’a pas pour vocation de préparer à la poursuite en thèse. Son contenu généraliste et pluridisciplinaire et les compétences opérationnelles travaillées ne sont pas adaptées à cette poursuite.

Cependant, de très rares projets de recherche finalisée impliquant un laboratoire de recherche en Environnement peuvent correspondre à certains profils de diplômés GIEBioTE (il faudra entre autre avoir réalisé un stage dans un cadre de recherche appliqué).  La possibilité de poursuite en thèse finalisée et pluridisciplinaire est plus importante au Canada (ou Amérique du Nord) qu’en France ou en Europe, mais reste extrêmement minoritaire.

.

Crédits photos : crédits photo Roman Grac, Pixabay.

International

Master Gestion de l’environnement et International

La double diplômation du Master GIEBioTE

Le parcours GIEBioTE Gestion Intégrée de l’Environnement, de la Biodiversité et des TErritoires est un master international co-porté par l’Université de Sherbrooke et l’Université de Montpellier.  Il est validé par une double diplomation : un diplôme de Maîtrise en Environnement de l’Université de Sherbrooke, et un diplôme de Gestion de l’Environnement de l’Université de Montpellier respectivement. Cette bi-diplomation valorise :

    • la mobilité étudiante (M1 au Québec pour les Français, M2 en France pour les canadiens),
    • l’apprentissage dans deux contextes universitaires et pédagogiques différents,
    • la connaissance de deux concepts de la gestion environnementale,
    • des expériences pré-professionnelles (stages obligatoires) dans deux contextes d’insertion.

Stages à l’international des autres parcours

Les autres parcours de la mention GE permettent la mobilité étudiante hors métropole en particulier dans le cadre des stages, sous réserve de la validation des responsables pédagogiques

Débouchés Parcours Biodiv-in (Double compétence) en écologie

Biodiv-In : la bi-compétence en écologie

Toutes les entreprises des secteurs économiques concernés et impliqués dans la transition écologique … donc a priori toutes entreprises !

Il ne s’agit pas d’une boutade ! La majorité des emplois verts ne relèvent pas des nouveaux métiers de la biodiversité. Elle provient du « verdissement » de métiers anciens … par exemple, les agronomes, les urbanistes-architectes, les constructeurs, les hydrauliciens, les énergéticiens, etc. ont tous la nécessité d’intégrer à leur métier la gestion de leurs impacts sur l’environnement et la biodiversité.

Débouchés professionnels du Parcours BiodivCom

Débouchés en Communication, éducation et formation à la biodiversité

Exemples d’organismes qui font de la communication et éducation à la biodiversité :

  • Les associations d’éducation à l’environnement et au développement durable (EEDD) :
    Fédération CPIE, Fédération des GRAINES, fédération de chasse, fédération de pêche, ONG (FNE, WWF, Greenpeace, etc.), et toute une kyrielle d’associations locales …
  • Les organismes de formation professionnelle : Lycées professionnels, BTS-GPN, écoles d’ingénieurs de l’environnement et de l’agriculture
  • Les entreprises spécialisées dans l’éducation et la communication « verte » : BIOVIVA, MAYANE, PATTES BLANCHES, media presse et digital, etc.
  • Les Services du développement durable, du management environnemental et de la responsabilité sociétale et environnementale dans les organismes publics et privés (RSE/RSO).

Exemples de métiers pour faire de la communication et éducation à la biodiversité :

  1. Chargé de mission communication
  2. Chargé de projet
  3. Responsable service culture et éducation en environnement

Débouchés professionnels du parcours AQUADURA

Devenir des diplômés du parcours AQUADURA (BAEMT)

Cette formation est un master professionnalisant qui permet d’entrer sur le marché du travail directement après l’obtention du diplôme.

La continuation en thèse est très marginale et se réalise surtout das les domaines de R&D ou sur des thématiques de gestion intégrée.

Recruteurs visés par ce parcours

Débouchés professionnels dans les branches de la production et de l’exploitation durables des bioressources aquatiques :

  • Le syndicat français de l’Aquaculture Marine et Nouvelle (SFAM)
  • Fédération nationale de la pêche en France
  • Fédération Française d‘Aquaculture
  • Centres techniques professionnels aquacoles et de la pêche
  • Syndicat National des Espaces de Loisirs, d’Attractions et Culturels (qui comprend les aquariums)
  • Les EPIC : CIRAD, IFREMER, INRAE, etc.
  • Les bureaux d’études spécialisés dans les bioressources aquatiques : P2A, EGIS-Eau, etc.

Exemples de métiers (Code ROME)

  • A1404– Aquaculture (Algoculteur, Aquaculteur, Astaciculteur, Chef d’exploitation aquacole, Conchyliculteur, Crustaciculteur, Echiniculteur, Mytiliculteur, Ostréiculteur, Pectiniculteur, Pisciculteur, Salmoniculteur, Truiticulteur, Vénériculteur) ;
  • H1206 – Management et Ingénieur / Ingénieure agronome en études, recherche et développement (Ingénieur biologiste en industrie, Ingénierie études, recherche et développement industriel) ;
  • A1301 – Conseil et assistance technique en agriculture (Conseiller agricole ; Technicien d’agriculture ; Technicien de production animale ; Technicien d’élevage) ;
  • A1302 – Contrôle et diagnostic technique en agriculture (Agente technique agricole ; Agente technique d’élevage ; Contrôleuse de performance) ;
  • A1303 – Ingénierie en agriculture et environnement naturel (Bio-ingénieur ; Chargé de mission en agriculture ; Chargé de recherche en agriculture ; Chargée d’études agricoles ; Chargée d’études économiques en agriculture ; Chargée d’études en développement agricole ; Chargé / Chargée d’études environnement ; Expérimentateur en agriculture ; Expert en aquaculture ; Ingénieur / Ingénieure agro-halieute ; Ingénieur / Ingénieure agronome ; Ingénieur / Ingénieure des eaux et forêts ; Ingénieur / Ingénieure halieute).

Témoignages et conseils d’anciens diplômés insérés

Fabien Noel : Chef de projet Halieutique
Questions (PDF)

Benoit Leterrier : Chargé d’étude R&D chez Greensea
Quelques questions (PDF)

Sébastien Vernet : Responsable d’un site de production aquacole
Sébastien-Vernet- responsable-site-production

Bilan global d’insertion

Le bilan global de l’insertion des diplômés de 2005 à 2007* est de 84 % en emploi dans le domaine des bioressources aquatiques (21% en CDI et 63 % en CDD), 8 % en formation complémentaire et 8 % à la recherche d’emploi.

Les fonctions dans le domaine de la production durable des bioressources aquatiques sont soit des missions d’interfaces soit des missions spécifiques concernant la gestion d’unités de production (écloserie, grossissement…) de service Hygiène/Qualité/Sécurité, ou le travail dans des organismes certificateurs.

Le domaine de la gestion des écosystèmes aquatiques exploités implique des porteurs de projet dans des associations, des organismes publics ou territoriaux, ou des entreprises.

Le domaine R&D concerne principalement des postes d’assistant ingénieurs ou ingénieurs d’étude dans des laboratoires privés (i.e. recherche appliquée sur des molécules d’intérêt pour la production et la valorisation) ou des organismes de recherche (IFREMER, CIRAD, IRD…).

Les secteurs visés sont ceux des organisations professionnelles ou de l’administration des pêches et de l’aquaculture, de la valorisation et du négoce international des produits de la mer.

L’insertion se fait beaucoup à l’échelle nationale mais aussi internationale (DOM-TOM, Amérique du Sud, Afrique, Indonésie).

*taux de réponse de 80%

Documents téléchargeables

Photo : Ouvrière d’un mas conchylicole à Loupian en train de faire du détroquage d’huîtres.

Partenaires

Partenaires du Master Gestion de l’Environnement

Master GE, une formation de la Faculté des Sciences de l’Université de Montpellier.

Les laboratoires associés

Les laboratoires sont ceux du LABEX CEMEB.

Entreprises et bureaux d’études associés

  • Andromède océanologie
  • Biotope
  • Ecomd
  • Naturalia
  • Quadran
  • Auddicé
  • Ecovia planned
  • Vinci autoroutes
  • Ecotone
  • Cereg

Les représentants des branches professionnelles associés

  • UPGE : Union Professionnelle du Génie Écologique
  • SFAM : Syndicat français de l’Aquaculture Marine et Nouvelle

Les institutions associées

  • L’Office Français de la Biodiversité (OFB), partenaire du Salon de l’écologie
  • plusieurs conseils départementaux engageant des apprentis chaque année
  • la CDC Biodiversité,

Les associations du secteur professionnel

  • Le Conservatoire d’Espaces Naturels d’Occitanie (projet Biodiversité),
  • la fédération nationale des Conservatoires d’Espaces Naturels
  • l’AFIE, Association Française des Ingénieurs écologues,
  • la  SFE : Société Française d’Écologie et d’Évolution,

Les collectivités Territoriales associées

  • Mairie du Vigan et la Communautés de Commune du pays Viganais : séminaire COGITHON,
  • Syndicat mixte du Bassin de Thau (SMBT) : projet M2 parcours Production et Exploitation Durables de Bioressources Aquatiques