Archives de l’auteur : Anne CHARPENTIER

candidature Master Rainet

Candidature 2022 au master RAINET’

Candidatures 2022 en M1 et M2 RAINET’:

Dates candidature: du 15 mars au 15 mai 2022

  • M1 RAINET’ : Les étudiant.e.s qui souhaitent intégrer le master RAINET’ doivent candidater au Master 1 de la mention « Gestion de l’environnement (GE)» qui est commun à 4 parcours (RAINET’, IEGB, Aquadura, BiodivCom) en précisant dans leur dossier qu’ils/elles veulent intégrer le master RAINET’
    • ATTENTION: Vous ne devez déposer qu’une seule candidature pour le M1 GE (gestion de l’Environnement) sur la plateforme e-candidat, en indiquant explicitement votre unique choix hiérarchisé de parcours (entre rainet, IEGB, aquadura, biodivCom)
    • Lien pour candidater en M1 sur le site de la faculté des sciences de Montpellier: cliquez ici
  • M2 RAINET’ : Candidater directement en Master 2 au parcours « Recherche Appliquée pour Conserver la Biodiversité » de la mention « Gestion de l’environnement (GE)»
    • lien pour candidater en M2 sur le site de la faculté des sciences de Montpellier: cliquez ici

 

Avant de candidater, posez toutes vos questions lors des réunions d’information du master RAINET sur zoom organisées en avril 2022: voir page vidéo et questions sur le master RAINET

 

Pré-requis nécessaires pour le M1 et M2 RAINET’:

  • Bon à très bon dossier universitaire, en particulier en écologie et biostatistiques.
  • Bon niveau en anglais ou, à minima, être prêt.e à s’investir pour acquérir un bon niveau d’anglais.
  • Des expériences en écologie et/ou en conservation de la biodiversité (stages dans des organismes de recherche ou de conservation, activités associatives, service civique, etc..)
  • Un projet professionnel clairement tourné vers les métiers de la conservation de la biodiversité demandant un haut niveau scientifique (chercheur.se ou chargé.e de projet scientifique).
  • L’envie de poursuivre en doctorat après le master (réel intérêt pour la recherche)

 

Votre dossier de candidature devra comporter notamment:

  • Un CV présentant votre formation mais aussi vos expériences
  • Une lettre de motivation dans laquelle vous devez expliquer 1. ce que vous ont apporté votre formation et vos expériences 2. votre projet professionnel le plus détaillé possible et 3. ce qui vous intéresse dans le Master RAINET’.
  • Un relevé de notes pour toutes vos années d’étude post-baccalauréat , avec vos classements
  • Une lettre de recommandation : facultative
  • Les preuves de votre recherche active d’une structure d’accueil si vous souhaitez suivre le master RAINET’ en apprentissage

 

 

Pour tout renseignement concernant votre candidature au master RAINET’ : contacter Anne Charpentier : anne.charpentier@umontpellier.fr

Retour page accueil RAINET’

 

Stages de M1 et M2 du master RAINET’

Déroulement des stages en Master RAINET’

Deux stages longs (4,5 mois en M1 et 5,5 mois en M2), soit un total de 10 mois de stage en 2 ans de formation !

Au moins un des deux stages doit être fait dans un laboratoire de recherche. Selon l’expérience et le projet de l’étudiant.e,  le deuxième stage peut être fait soit dans un organisme de conservation soit dans un labo de recherche.

Les stages à l’étranger sont encouragés !

Nouveauté 2022 : description des stages de M1, M2 et césure RAINET 2022 : cliquez ici

Les stages longs en labo de recherche sont une vraie initiation à la recherche, qui peut parfois se concrétiser par la publication d’un bel article scientifique à partir de résultats du stage! Voilà quelques exemples :

  • Stage de M1 IEGB de Kévin Leleu au Leigh Marine Laboratory, University of Auckland, New Zealand: Article de Leleu K, et al. (2012) Mapping habitats in a marine reserve showed how a 30-year trophic cascade altered ecosystem structure.  Biological conservation 155 :193-201 (Kévin_Leleu_et_al_Biological_Conservation_2012)
  • Stage de M2 IEGB de Jérémy Froidevaux au WSL Swiss Federal Institute for Forest, Birmensdorf, Switzerland : Article de Froidevaux JSP, et al. (2014) Optimizing passive acoustic sampling of bats in forests. Ecoloy and Evolution 4:4690-4700 (Froidevaux_et_al-2014-Ecology_and_Evolution)
  • Stage de M2 IEGB de Stéphanie D’agata à l’IRD de Nouvelle Calédonie et ECOSYM Montpellier: Article de D’agata S. et al. (2014) Human-Mediated loss of phylogenetic and functional diversity in coral reef fishes. Current Biology 24:555-560 ( D’agata_et_al_2014-Current_Biology)
  • Stage de M1 IEGB de Jonathan Remon au School of Environmental & Life Sciences, University of Newcastle, Callaghan, Australia: Article de Remon J, et al. (2016) Stable isotope analyses reveal predation on amphibians by a globally invasive fish (Gambusia holbrooki). Aquatic Conservation 26:742-735 (Remon_et_al-2016-Aquatic_Conservation__Marine_and_Freshwater_Ecosystems)

Ces quatre étudiant.e.s ont continué en thèse après leur Master IEGB (voir article La thèse après le master RAINET’)

Année de césure entre le M1 et le M2 : grâce à des stages et des volontariats, l’année de césure entre le M1 et le M2 permet, aux étudiant.e.s que le souhaitent, de mûrir leur projet professionnel et de compléter leur expérience professionnelle (ex. partir en pays anglophone pour maîtriser l’anglais).

Retour page accueil RAINET’

Vidéo de présentation et questions sur le Master RAINET’

 

  • 2022: Posez vos questions en direct sur le Master RAINET’  lors de séances sur zoom:
    • Le mercredi 6 avril 2022 de 17h30 à 18h30
    • Le mercredi 13 avril 2022 de 17h30 à 18h30
    • Le mercredi 20 avril 2022 de 17h30 à 18h30
    • Le mercredi 27 avril 2022 de 17h30 à 18h30

Voilà le lien zoom:

https://umontpellier-fr.zoom.us/j/94553609256?pwd=OVJzSkJpVkdTN1Y4RW9RWG5qMkhHZz09

ID de réunion : 945 5360 9256
Code secret : 011019

 

retour page accueil RAINET’

 

Le contenu du M1 et M2 RAINET’

Organisation de la formation RAINET’:

Année de M1 : commune à quatre parcours de la Mention « Gestion de l’Environnement » (RAINET’, IEGB, Aquadura, BiodivCom) avec : 1. des UEs communes pour acquérir les bases scientifiques notamment en écologie, et biostatistiques, 2. Des UEs optionnelles pour commencer à se spécialiser et 3. l’UE de professionnalisation et l’EU stage de M1 propres à chacun parcours.  Voir le Contenu M1 RAINET

Année de M2 RAINET’ : consacrée à la spécialisation en recherche appliquée en conservation de la biodiversité, avec plusieurs UEs optionnelles permettant aux étudiants d’approfondir leurs compétences en fonction de leur projet professionnel. Voir le Contenu M2 RAINET

 

Pédagogie :

La pédagogie du master RAINET’ est basée sur :

 

retour à accueil master RAINET’

Présentation du parcours RAINET’

Master RAINET’ : Recherche Appliquée pour coNservEr la biodiversiTé

Présentation :

Face au développement des sociétés humaines, les enjeux de conservation de la Biodiversité se multiplient. De plus en plus de questions scientifiques urgentes se posent, notamment en écologie mais pas seulement. Répondre à ces questions nécessitent des recherches appliquées, dont les résultats ont un impact réel sur les pratiques de conservation de la biodiversité et les politiques menées à différentes échelles. Le Master RAINET’ (Recherche appliquée pour conserver la biodiversité) cible des étudiants désireux de s’engager dans cette voie, et de réaliser une thèse de doctorat après le Master. Ces étudiant.e.s peuvent ensuite travailler comme chercheur.se  dans des organismes de recherche publics ou privés ou comme chargé.e de projet scientifique dans des organismes de conservation de la biodiversité en France et à l’International.

Objectifs :

Le parcours RAINET’ est un nouveau parcours qui est une émanation du parcours IEGB. Depuis la création du parcours IEGB près d’une 50aine de diplômé.e.s IEGB ont choisi de poursuivre en thèse de doctorat, soit directement après le Master, soit après quelques années d’activité professionnelle comme Ingénieur écologue.

L’objectif du Master RAINET’ est de proposer une nouvelle formation véritablement adaptée à ce profil d’étudiant.e.s souhaitant faire une thèse en biologie de la conservation. Pour cela, les étudiant.es du master RAINET’ bénéficient d’une formation scientifique pluridisciplinaire en biologie de la conservation. De plus, au sein de la mention de Master « Gestion de l’Environnement », les étudiant.es du parcours RAINET’ ont l’opportunité de se former au contact des futurs professionnels des secteurs d’activité qui interagissent directement avec la conservation de la biodiversité :

Compétences visées :

Le parcours RAINET’ forme des écologues capables 1. d’appréhender la complexité des questions de protection de la nature et de conservation de la biodiversité émergeant du développement de nos sociétés et 2. de proposer des réponses innovantes pour répondre à ces questions.

Les compétences visées sont :

  • Maîtriser les concepts et les méthodes de biologie de la conservation (issus des différentes disciplines de l’écologie, de la biogéographie, biologie évolutive, socio-économie, etc….).
  • Connaître les acteurs (ex. gestionnaires, bureaux d’études) et les outils (ex. politiques environnementales) de la conservation de la biodiversité.
  • Savoir interagir et collaborer avec les acteurs de la conservation.
  • Savoir identifier les facteurs écologiques et sociaux qui influent sur le succès des programmes de conservation et identifier les écosystèmes et les espèces dont la conservation est une priorité.
  • Savoir se positionner à l’interface entre les enjeux de la conservation et les autres enjeux sociétaux
  • Maîtriser les différentes étapes d’un projet de recherche (définition d’une problématique, analyse bibliographique, choix et mise en œuvre d’une méthode adaptée, analyse et interprétation des résultats).
  • Savoir communiquer, à l’écrit et à l’oral, des résultats scientifiques en français et en anglais.

 Pour tout renseignement sur le master RAINET’ n’hésitez pas à contacter Anne Charpentier : anne.charpentier@umontpellier.fr

Retour page accueil RAINET’

 

 

Débouchés professionnels du parcours RAINET’

Travailler dans la recherche appliquée pour conserver la biodiversité

La filière professionnelle visée par le master RAINET’ est celle de la recherche appliquée pour conserver la Biodiversité.

Quels sont les organismes qui font de la recherche appliquée pour conserver la biodiversité ?

1. Les organismes publics de recherche (ex. CNRS, MNHN, ONCFS, IRD, INRAE, les Universités etc… ). Quelques exemples d’équipes :

2. Les entreprises privées : Certains bureaux d’étude développent des projets de recherche afin mieux comprendre la biodiversité mais aussi de faire de l’innovation technologique. Exemples :

3. Le monde associatif et les fondations: Depuis peu le milieu associatif commence à s’impliquer dans des programmes de recherche, mais cela reste rare. Exemples :

  • l’association Cistude Nature recrute un CDD Ingénieur de recherche en analyses biostatistiques et modélisation pour son programme de recherche (voir offre CDD bac + 5 ou 8 asso Cistude)
  • La Fondation de la Tour du Valat en Camargue : Institut de recherche pour la conservation des zones humides méditerranéennes

Quels métiers pour faire de la recherche appliquée pour conserver la Biodiversité ?

1. Avec un Master, il est possible de devenir Ingénieur d’étude (IE) dans les organismes de recherche présentés ci-dessus. Il faut cependant préciser qu’il y a très peu de postes d’Ingénieur d’Etude actuellement en France dans les organismes de recherche. Voir la fiche métier Ingénieur d’étude du CNRS.

2. La poursuite des études après le master en thèse (voir article sur les thèses du Master RAINET’) permet l’obtention du doctorat (diplôme niveau bac+8) qui ouvre au métier de chercheur(se) ou ingénieur.e de recherche (I.E) dans les organismes de recherche public ou privé cités au-dessus.

3. Le niveau Master et parfois Doctorat est nécessaire pour être Chargé.e de programme dans un organisme gouvernemental ou non-gouvernemental de conservation de la biodiversité qui gère des projets de haut niveau scientifique.

Cette filière étant largement internationalisée, les diplômés ont l’opportunité de s’insérer dans des organismes analogues à l’étranger où la « signature » de l’Université de Montpellier est connue et reconnue du fait de sa place de leader au classement de Shangaï dans la discipline scientifique de l’écologie et de sa labellisation I-SITE via la fondation MUSE. De même, les filiales internationales des grandes entreprises françaises sus-citées.

Retour page accueil RAINET’

Crédits photo : Dominique Robert REPERANT

La thèse après le master RAINET’

Pourquoi faire une thèse après le master RAINET ?

La réponse tient en 2 points:

  1. La recherche pour conserver la Biodiversité est en plein essor (voir article « la recherche pour conserver la biodiversité : en quoi ça consiste ? »)
  2. Le master RAINET’ a des atouts certains pour préparer les étudiants.es à une thèse en conservation de la biodiversité :

Depuis la création de Master IEGB, près de 50 diplômés IEGB ont poursuivi en thèse après leur Master, soit directement après le Master, soit après quelques années d’activité professionnelle comme Ingénieur écologue. Ces thèses recouvrent une grande diversité d’écosystèmes et de groupes taxonomiques  :

Ecosystèmes Nbre de thèses Un exemple de sujet de thèse
Terrestres 25 Écologie des mouvements des chauves-souris à l’échelle locale et risques de collision anthropique
Marins 8 Suivi et évaluation des pêches professionnelles et récréatives autour d’une Aire Marine Protégée : protocoles d’enquêtes et indicateurs de pression et d’impact. Application au Parc Marin de la Côte Bleue
D’eaux douces 6 Impact du changement climatique sur les invertébrés dans les torrents boréaux
Général 6 Utilisation des bases de données internationales sur la  biodiversité pour l’analyse des risques d’extinction d’espèces

 

Taxons Nbre de thèses Un exemple de sujet de thèse
Général 7 Les aires protégées: science, technique et participation pour penser collectivement la durabilité des territoires
Plantes 14 Quels sont les facteurs naturels et humains qui conduisent l’Ajonc d’Europe à devenir invasif à l’Ile de la Réunion ?
Oiseaux 5 Évaluation de la mortalité de l’avifaune par collision sur les lignes Haute-Tension en France
Poissons 6 Biodiversité taxonomique, fonctionnelle et phylogénétique des communautés de poissons récifaux du Pacifique insulaire: Influence relative des facteurs naturels et anthropiques
Mammifères 7 Influence des facteurs environnementaux sur la répartition du Desman des Pyrénées (Galemys pyrenaicus) en France
Amphibiens reptiles 3 Étude de la structure génétique des tortues vertes de Polynésie française
Invertébrés 3 Étude ethno-écologique de l’abeille noire cévenole: Conservation et valorisation dans le cadre du développement durable

 

Une grande partie des thèses sont réalisées à Montpellier, qui bénéficie de la présence de nombreuses équipes de recherche qui travaillent en écologie appliquée. Mais d’autres thèses sont réalisées ailleurs en France ou à l’étranger :

Carte interactive des thèses des diplômés IEGB dans le monde (déplacez-vous et zoomez sur la zone qui vous intéresse):

 

https://drive.google.com/open?id=1KYN-FFp4nlBQuHv6diHl1ojGQtdL67yX&usp=sharing

 

Retour page accueil RAINET’

La recherche pour conserver la biodiversité : en quoi ça consiste ?

La recherche appliquée pour conserver la Biodiversité est un domaine en plein essor. En 2020, 59 journaux scientifiques internationaux sont indexés dans la rubrique « Biodiversity Conservation» de la base de données Web of Sciences. Voir des exemples de journaux :

Face au développement des sociétés humaines, les enjeux de conservation de la Biodiversité se multiplient. De plus en plus de questions urgentes se posent pour essayer de conserver la biodiversité.

En 2009, des chercheurs ont listé 100 grandes questions qu’ils trouvaient les plus importantes pour conserver la Biodiversité. En voici quelques exemples :

  • Ecosystèmes marins : Quels sont les impacts écologiques de l’aquaculture marine?
  • Ecosystèmes terrestres : L’intensification agricole contribue-t-elle à conserver la biodiversité en réduisant la pression sur les espaces naturels?
  • Ecosystèmes d’eau douce: Quelles sont les espèces et communautés aquatiques les plus vulnérables  à l’impact humain?
  • Gestion des espèces: Quel est l’efficacité de l’éducation et de la sensibilisation du public pour la conservation des espèces ?
  • Contexte et changement sociétal: Quel impact le prix de l’énergie a-t-il sur la conservation de la biodiversité?
  • Impacts des actions de conservation: Quel est l’efficacité des aires protégées sur la conservation de la biodiversité?

Pour avoir des exemples de sujet de recherche plus précis : voir l’article « les thèses du Master RAINET’ »

Pour avoir d’autres exemples de questions: lire l’article de Sutherland et al.  (2009) : “One hundred questions of importance to the conservation of global biological diversity” Conservation Biology

Retour page accueil RAINET’

Le Master RAINET’ en apprentissage

Le master RAINET sera ouvert à la formation par alternance en apprentissage en M2.

Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail en alternance qui mélange des périodes d’enseignement à l’Université et des périodes au sein d’une structure professionnelle.

Dans le domaine de la recherche appliquée en écologie, peu de structures professionnelles proposent pour le moment des contrats d’apprentissage. Mais il en existe tout de même parmi les Bureaux d’étude (ex : Naturalia-Environnement) ou bien les organismes publics de recherche (ex. INRA).

Voir par exemple  2 offres de contrat d’apprentissage de l’ONCFS sur le Lièvre et sur les Oiseaux migrateurs en 2019 : Offre Apprentissage M2 ONCFS Lievre 2019  et offre apprentissage M2 ONCFS oiseaux migrateurs 2019

Pour en savoir plus : le contrat d’apprentissage en alternance

Pour en savoir plus :  Plaquette_apprentissage au CNRS

Retour page accueil RAINET’